Assemblée Générale de l’AMAP: 22 Janvier 2013

Le mardi 22 janvier a 20h30, salle de la maison du parc à Montreuil-Juigné, l’AMAP organise son Assemblée Générale annuelle.

Un bilan de l’année 2012, les perspectives 2013 et l’élection du bureau seront les éléments incontournables et statutaires de cette réunion.
Il s’en suivra un débat qui sera animé par l’association “Virage-Energie-Climat” des Pays de la Loire.

Cette association, née de plusieurs structures associatives régionales, regroupe des experts en énergie, agriculture, et des citoyens préoccupés par l’avenir climatique de notre région.
Son projet est d’établir un scénario et de le diffuser aux citoyens et collectivités.
Ses travaux s’appuient sur des recherches d’économies d’énergies, des études sur le potentiel d’énergies renouvelables de la région …

De toute évidence, un sujet d’actualité sur lequel nous avons tous encore à apprendre.

Alors, n’hésitez pas à y inviter amis et voisins qui ne seraient pas adhérents de l’AMAP.

                                                        Accueil

Compte-rendu de l’A.G de l’AMAP du 18 janvier 2012

L’Assemblée générale de l’AMAP a rassemblé le 18 janvier dernier une quarantaine de personnes.

Après un rapide bilan d’activité qui a montré que 12 contrats sont actuellement disponibles  offrant une large choix de produits.
Cette gamme va prochainement se diversifier avec les contrats tisanes et produits laitiers.

Afin de renforcer le coté convivial entre adhérents, mais aussi avec les producteurs, des visites d’exploitations seront organisées à l’instar de 2011, mais aussi une soirée jeux le 30 mars prochain.

Nous sommes preneurs de toutes les bonnes idées !

Cette soirée s’est poursuivie par une conférence débat avec Jean Pierre Lebrun, maraîcher à la retraite, mais toujours très actif au sein du réseau Semences Paysannes.

Lors de cette intrevention Jean Pierre a rappellé le contexte économique et technique des semences en expliquant une loi passée avant Noël qui oblige les agriculteurs souhaitant ressemer une partie de leur récolte, comme cela se pratique depuis des siècles, à payer une contribution volontaire obligatoire.
Cette nouvelle taxe va handicaper les agriculteurs et en particulier les agriculteurs biologiques.

Les O.G.M ont également été abordés, à travers la suspension du moratoire sur le maïs OGM MON 810 qui va avoir comme conséquence de permettre la culture pour cette année de maïs OGM en France.
Cela constitue une menace directe pour l’activité des apiculteurs.

Plus de précisions sur : www.semonslabiodiversite.com