Quand le miel bio fait planer…

Bonjour à toutes et à tous,

En ces temps bien difficiles, cette brève parue dans les journaux de l’Ardèche apporte un peu de joie et de bonne humeur dans les chaumières !

En effet, un apiculteur du cru, Rémy P.,  s’est retrouvé dépassé par le succès de son miel bio !

Pots de miel

Pensez donc, sa production de miel était passée de quelques dizaines de pots à plus de 850 en l’espace de peu de temps, et pour cause, puisque celui-ci contenait du T.H.C (Tetra-hydro-cannibol), le principe actif du… cannabis !

Comment cela s’est il passé ?

Ce n’est pas l’apiculteur qui avait décidé de diversifier sa production et de tenter une expérience originale, mais son voisin qui avait tout bonnement planté illégalement quelque 200 pieds de cannabis sous couvert de cultiver une production autrement plus légale mais moins rentable, de châtaignes !

Son domaine de plusieurs hectares lui avait permis de mener cette opération discrètement…

Les abeilles, tout innocemment, n’avaient bien entendu aucune idée qu’elles commettaient un crime en venant butiner les plants de cannabis qu’elles semblaient d’ailleurs plus apprécier que les fleurs de châtaigniers…

Abeille butinant une fleur de cannabis

L’opération aurait pu passer inaperçu si un papa trouvant ses deux bambins Théo et Théa âgés de 7 et 9 ans ; d’ordinaire très actifs ; plongés dans un calme suspect tout en écoutant du Sinsemilia (un groupe de Reggae pour ceux qui ne connaissent pas), n’avait pas creusé l’affaire en faisant passer un bilan sanguin à ces derniers !

D’après l’article paru dans l’un des journaux, le papa avait découvert stupéfait « sa fille Théa regarder une motte de beurre fondre pendant 3 heures d’affilé en rigolant » !!!
On se serait inquiété à moins !

Le célèbre morceau « Tout le bonheur du monde » de 2004 devait-être parfaitement adapté pour l’occasion !

Bien entendu nombre des 850 acheteurs de ce miel aux vertus euphorisantes ont regretté la disparition de ce produit bio qui leur apportait outre une bonne humeur des effets relaxants !
Même les mamies s’y sont mis en se préparant pour certaines un bon petit grog  ou une tisane accompagnés d’une cuillère de miel avant une bonne partie de scrabble !
Certainement que la recette devait être aux antipodes d’un bon Derrick !

Même si le cannabis a des effets euphorisants et ne semble pas avoir des effets aussi dévastateurs à court terme que les autres drogues dures comme l’héroïne, la cocaïne, le LSD, la méthamphétamine, etc., il n’en reste pas moins que les dernières recherches mettent en avant des dommages non négligeables causés au cerveau et aux poumons.

La consommation de cannabis dès l’adolescence entraîne des troubles de la mémoire, de la motivation et de l’attention, une baisse des performances cognitives et psychomotrices, on est donc bien loin des effets « anodins » que certains voudraient bien lui prêter…

En France, selon l’observatoire Français des drogues et toxicomanes,il y aurait environ 3,9 millions de consommateurs dont 1,2 millions de réguliers…

Mais pour en revenir à notre affaire, il semblerait que le producteur de miel bio ne soit pas inquiété par la Justice mais cela sera confirmé par le tribunal qui doit se prononcer le 18 Avril prochain.

Poisson d’avril !!!

L’histoire était bien belle, mais elle est inventée de toutes pièces, il aura quand même fallu un peu de temps avant que des sites dédiés aux hoaxbusters (chasse aux balivernes) ne vendent la mèche…

Une petite blague qui ne fait pas de mal, contrairement au cannabis dont les explications des effets sur le corps humain sont elles, véridiques !

Le Webmaster.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *