Une AMAP après une catastrophe nucléaire ?

Bonjour à toutes et à tous,

Non, je ne veux pas jouer aux oiseaux de mauvais augure, et non, ce n’est pas par démagogie que j’aborde ce sujet, mais suite à la publication d’un rapport d’analyse effectué par l’ACRO cette année (Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest) intitulé « Tchernobyl, 30 ans après ? Bilan de la cartographie citoyenne », j’ai trouvé particulièrement pertinent la réflexion concernant l’impact sur l’agriculture biologique et les questions éthiques que cela soulève.

Centrale_TchernobylTout cela nous semble bien éloigné car les plus proches centrales se situent à Chinon et à Saint-Laurent, soit respectivement, environ 80 km à vol d’oiseau et 190 km, mais tout le monde sait aujourd’hui que les particules ne s’arrêtent pas aux frontières des départements… Lire la suite